Supporters RCL

Le public Lensois fait partie de l’histoire du club, à l’époque les joueurs travaillaient pratiquement tous à la mine. Tout le monde allait donc au stade pour se distraire et pour voir jouer les copains de la mine. Et depuis c’est toujours la même mentalité, le public fait corps avec l’équipe. Les traditions sont restées même si les mines ont disparu.
Le public Lensois est l’un des meilleurs en France, encourageant le club dans les bons comme les mauvais moments. Dès les années 1970, les supporteurs Lensois sont reconnus pour leur ambiance à l’anglaise façon Kop. Le public Lensois est salué pour sa chaleur, sa ferveur et son enthousiasme. Il est aussi désigné « Meilleur public de France » dès les années 1980 par les médias.
Les supporters Lensois sont influencés depuis leur origine par le style anglo-saxon.
Dès 85, des groupes se forment dans un style plus sobre niveau vestimentaire que le Kop. Les fumis et autres engins pyrotechniques sont de sortis, ces groupes sont le East Side, les Red Guts et surtout par la suite les North’s Warriors.
La première tentative d’introduire le style ultra date de la fin de saison 1992/93. Quatre membres du kop décident de rejoindre la tribune Trannin. Le groupe prend le nom de Kop Sang et Or (KSO). Faisant tache dans le paysage supporter Lensois, ce groupe se rapproche des North’s Warriors (NW) qui se réclame plus du modèle anglo-saxon et par la suite du hooliganisme.
En février 1994, un membre du kop distribue un tract afin de recruter d’autres personnes intéressées par le mouvement ultra. Cette initiative n’est pas vraiment du goût des Supp’r Lens, le groupe officiel qui anime la tribune. Ils ne sont qu’une dizaine à rejoindre l’initiative, pour beaucoup, ils viennent de la section d’Estaires des Supp’r Lens. Afin d’éviter tout conflit avec le groupe officiel, ils décident de se positionner sur la droite(à gauche télé-visuellement) du kop. Lors du déplacement à Paris en CDF, le 23 avril 1994, la première bâche du groupe apparait : Red Tigers. La première saison de ce groupe est marqué par le déplacement à Caen où il accepte dans son bus le Kop sang et or et les North’s Warriors. À l’arrivée de Caen, des incidents éclatent avec les Supp’r Lens puis avec les CRS et finirent par le retournement d’une baraque à frites. En tant qu’organisateur du bus, le groupe est la cible du club, des Supp’r Lens et des autorités. Il se rapproche alors du KSO et des NW. Mais l’entente ne dure pas longtemps.
Avec les travaux du stade Bollaert en vue de la coupe du monde 1998, les NW et le KSO sont obligés de revenir dans le kop. Cette migration fait perdre un certain nombre d’adhérents au KSO. Puis le groupe migre en tribune Delacourt quelques années avant de revenir dans le kop. Les NW subissent eux trop de pression de la part du club, même s’ils n’ont jamais été officiellement dissous, des 97 ils ont choisi un autre mode de supporterisme, plus discret, et se sont effacés avec le temps (99), mais par la suite on parlera encore des fameux ex-NW, toujours présents sur les devants d’affrontement. De son côté, les Red Tigers continuent leur bonhomme de chemin même s’ils sont une nouvelle fois victime, d’abord en Aout 96, où Olmeta se fait cracher dessus par un supporter Lensois, les RT pourtant innocent sont montrés du doigt, puis le 13 février 1997, une bouteille est lancée(par un KSO) sur l’arbitre de touche non loin de la bâche Tigers. Aussitôt, le groupe est de nouveau accusé. L’ambiance avec les autres groupes, notamment les Supp’r Lens, est délétère. Le groupe se déplace alors à la gauche du kop(à droite télé-visuellement), emplacement où il se situe encore actuellement, même s’il s’est recentré avec le temps. Le groupe gagne en importance au fil des années, ce qui lui permet d’organiser des tifos sur l’ensemble de la tribune. En 1999, les North Devils naissent et s’installent au milieu du kop, ils cessent leur activité en 2002. Le groupe reprendra du service en 2008 malgré la relégation en Ligue 2. Les ND ne se revendiquent pas ultras même s’ils en adoptent certaines traditions (tifos, chants soutenus, produits dérivés, fanzine, etc…) et proposent une alternative au sein d’un public tiraillé entre des ultras d’un côté et un public plus traditionnel. Ils militent pour le retour à une ambiance plus en phase avec la réputation qu’est celle du Stade Félix Bollaert.



Quelques Dates:

1926 : le premier club de supporters apparaît sous le nom de « Supporters Club Lensois »
1948 : Trains spéciale et cars affrétés pour la finale de CDF.
Jusqu’au début des années 70, les spectateurs s’agrippaient aux arbres et aux projecteurs, pour mieux voir le match, et surtout pour ne pas payer l’entrée.
1972 : Retour de la demi-finale de CDF, à l’aller Bastia-Lens 3-0(avec la présence de quelques supporters Lensois venus en voiture), pour accueillir les Corses, les clubs de supporters se rejoignent Place de la Gare, en face de l’hôtel des Bastiais, et toutes la nuit s’organise une fanfaronnade pour les empêcher de dormir. Le lendemain régnait dans la ville une effervescence extraordinaire. Le stade fut rempli à ras bord, des chants, des cris, des jets de feux d’artifice, et pendant tout le match des lancés de pétard sur le gardien de Bastia Pantelic. À 2-0, le terrain est envahi, mais le score restera là, et malgré la victoire, Lens est éliminé.
1975 : 15000 Lensois présents pour la demi-finale à Reims contre le PSG et puis même nombre pour la finale (massés en Auteuil, pour tout un virage aux couleurs de son équipe, de la grand-mère au petit-fils… et déjà des tendues d’écharpes, façon Celtic ou Liverpool…), 183 autocars, et des centaines de voitures.
1978 : Un autocar organisé par le club de supporters pour le déplacement à Rome. Grosse ambiance au match retour.
Dès 1985, les premiers groupes indépendants du club se forment: East Side(prédécesseurs des NW), Red Guts.
1991 : Le Supporters Club Lensois (+ le club Allez Lens) devient le Supp’R’lens.
1991 : Création des North’s Warriors.
1991-92 : records d’affluence, une putain de folie et un monde impressionnant au stade, avec tout le monde écrasé les uns contre les autres.
1992-93 : Plus de 50 cars à Toulouse pour le huitième de finale de CDF (3000 Lensois), 3000 à Valenciennes, 6000 à Lille, c’est le temps des rangés de torches en Trannin.
1993 : Création des Kop Sang et Or.
1993-94 : 3000 Lensois à Paris en CDF, et gros engouement dans la région pour la demi contre Montpellier.
1994 : Création des Red Tigers.
96 et 97 : Envahissement du Havre pour le dernier match de la saison, et pour le Lens-Auxerre joué au Havre.
1998 : 4000 Lensois à Auxerre pour le titre.
98 et 99 : Envahissement (près de 40000 Lensois) du stade de France pour les finales contre Paris et Metz, organisations de trains spéciaux, et tifos d’envergure(Le vent du Nord souffle sur la France ; Quelle belle fin de siècle!).
1999 : Huit à dix mille supporters du Racing à Arsenal, et création des North Devils.
2000-10 : Toujours une grosse présence Lensoise lors des déplacements à Paris et à Lille.
2002 : Le Supp’R’lens devient le 12 Lensois. Gros parcage à Milan.
2006-07 : 5000 Lensois à Troyes pour… l’Intertoto.
2008 : Envahissement du stade de France pour la finale de CDL, des centaines de bus organisés.
2007-08 : Manifestation Ultras à Lens.
2008-09 : Retour des North Devils.

 


Groupes actifs de nos jours :
Kop Sang et Or 1993
Red Tigers 1994
Bollaert Boys 1994
12 Lensois, et ses sous-groupes : Cap’tain Siko 2002, Galiboys 2004.
Le Fond Du Bus 1999.
Et bien sûr, nous, les NORTH DEVILS.
À noter la présence de nombreux indépendants(personnes non affiliés à une des associations) en Marek, dont certains éléments ont constitué des «bandes» qui peuvent être très virulente dans certains domaines…